Présentation

Processus

Têtes-vives 3

Résumé

Exposition-performance « C’est à quel sujet ? » par la compagnie // Interstices, projet spécifique pour la Bibliothèque Universitaire des sciences de Montpellier II

Aux //interstices entre théâtre et exposition, nous proposons une méditation ludique sur la notion de Sujet. Samuel Beckett inspire notre travail avec des textes comme « Têtes-mortes », « Molloy », « Malone meurt » dans lesquels la notion de personnage, de narrateur, de sujet (artistique, humain) est malmenée. Rêvant sur ces textes et jouant des formules mathématiques, «inventées » par Jacques Lacan et Alain Badiou pour tenter une définition du sujet, nous reprendrons à notre compte ces inventions pour les décliner sur un mode vivant et/ou exposé. Parcours subjectif et parcellaire, l’ambition de cette exposition est de cheminer entre art et science sur le fil de l’abstraction et de l’humour…

Lire la suite

Après plusieurs années à vivre de squat en squat, à passer de coffre de voiture en parking d’hypermarché, Betty – bergère allemande de 7 ans – est enlevée à Adaba, son maître pour cause de maltraitance : la vie qu’on réserve à son maître n’est manifestement pas bonne pour elle. C’est un déchirement pour l’un comme pour l’autre. Une histoire d’affection, d’amitié, d’amour qui prend fin brutalement.
Betty découvre dans ce foyer pour vieux animaux – où elle est conduite – un autre monde que celui qu’elle a toujours connu : le béton, les nuits de garde et la promiscuité cèdent la place à l’herbe verte, aux promenades dans les prés et à la découverte de ses autres congénères vieillissant. Farouche au début, Betty désormais nommée Boop, s’habitue peu à peu à cette vie de campagne.
Un jour, Monsieur Barned – qui vient d’acheter un château non loin de là – décide de l’adopter pour offrir à sa petite fille un peu de compagnie pour l’été. Une nouvelle page se tourne dans la vie de Boop, jusqu’au jour où elle comprend que Monsieur Barned était l’employeur d’Adaba…

Vidéo

Distribution

Par Michaël Hallouin, Marie Lamachère, Laurélie Riffault, Damien Valero

Production

Co-réalisation : // Interstices et le Théâtre de la Valse