Présentation

Processus

Têtes-vives I

Résumé

S’inspirant très librement des théories philosophiques d’Alain Badiou (Théorie du sujet) et jouant avec les concepts, graphes et schémas de Lacan, les Têtes-vives sont des sortes d’extrapolations thématiques et rythmiques sur la notion de« sujet ». Elles se présentent au public sous la forme de performances, expositions vivantes, happenings quasi-chorégraphiques, conférences, débats, lectures diverses partagées et commentées.

Vidéo

à propos

L’histoire faire écho au vécu de l’autrice et à ses réflexions sur un « théâtre de l’anthropocène ». En 2015, lors de la création de 81 Avenue Victor Hugo, pièce co-écrite avec Olivier Coulon-Jablonka et Camille Plagnet, Barbara Métais-Chastanier a rencontré des maîtres-chiens et leurs chiens – dont Betty – qui jouaient dans la pièce. De cette expérience politique et artistique, est née une deuxième œuvre : Chronique des invisibles, de l’exil à Avignon qui est le récit de la création et dont le premier titre pressenti était Maîtres et Chiens. Dès lors, elle souhaitait raconter l’histoire du point de vue du chien. L’écriture de Betty devenue Boop ou les Anordinaires lui en donne l’occasion.

Betty devenue Boop ou les Anordinaires est une commande de la compagnie // Interstices à Barbara Métais-Chastanier pour l’écriture d’une pièce adressée au Jeune public. Elle est la première des créations que Marie Lamachère mettra en scène, dans le cadre de son association à La Bulle Bleue, pour des acteurs de La Bulle Bleue. Pour raconter cette fable animalière, elle choisit de donner une place importante au théâtre de marionnettes.

Distribution

Performance par Laurélie Riffault
Conception et réalisation: Marie Lamachère, Laurélie Riffault, Damien Valero

Production

Co-réalisation : // Interstices et le Théâtre de la Valse